La magnétothérapie

L’utilisation d’aimants à des fins thérapeutiques, remonte à l’Antiquité.

Dès cette époque, l’homme prêtait des pouvoirs de guérison aux pierres naturellement magnétiques.

En Grèce, les médecins fabriquaient alors des bagues de métal magnétisé pour soulager les douleurs de l’arthrite.

Au Moyen Âge, la magnétothérapie était recommandée pour désinfecter les plaies et traiter plusieurs troubles de santé, dont l’arthrite ainsi que l’empoisonnement et la calvitie. L’alchimiste Philippus Von Hohenheim, mieux connu sous le nom de Paracelse, croyait que les aimants étaient capables de retirer la maladie du corps.

Aux États-Unis, après la guerre civile, les guérisseurs qui sillonnaient alors le pays affirmaient que la maladie était causée par un déséquilibre des champs électromagnétiques présents dans le corps. L’application d’aimants, faisaient-ils valoir, permettait de restaurer les fonctions des organes atteints et de combattre une multitude de maux : asthme, cécité, paralysie, etc.

Aujourd’hui, les aimants sont encore utilisés pour traiter une grande variété de problèmes de santé.

On les emploie surtout pour soulager la douleur associée à des maladies chroniques comme l’arthrite, les neuropathies diabétiques et les maux de dos, et pour favoriser la cicatrisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>